mercredi 26 mai 2010

LA BIBLIOTHEQUE ROSE ? NON, HARRY POTTER !

Comme tu l’as compris de longue date, tandis que d’autres aiment à courir des soirées entières derrière un ballon en arborant un air bête (mais non je ne vise personne), à la Mare, on aime à savourer un bon livre à la veillée.
C’est ainsi que depuis leur plus jeune âge, les Coccinelles ont adopté elles aussi la Bernard Pivot attitude et qu’elles aiment à se plonger qui dans un Yakari, qui dans un J’aime lire ou dans un album du Père Castor.

Récemment récipiendaire de moults cadeaux d’anniversaire livresques, la Coccinelle a longs cils a souhaité, du haut de ses 9 ans, rejoindre le Cercle littéraire des buveurs de café et des amateurs de peignoirs.
Or, un rapide examen du règlement intérieur a permis de confirmer que le Cercle n’impose aucune limite d’âge ou de sexe (quoi que le Bourdon souffrant d’un coup de soleil généralisé, ce second point ne constitue plus un problème, la chasteté règnant sans partage sur la Mare !).

Bien entendu, la Grenouille a rappelé les règles d’usage à la Coccinelle et c’est donc le front haut et le regard clair que la Coccinelle peut présenter à la face du monde son peignoir et sa fiche de lecture.

Tout d’abord, le peignoir de la Coccinelle à longs cils est de type gris so chic, de forme genre perfecto avec des étoiles au revers. En un mot, la Grenouille (qui l’a d’ailleurs confectionné elle-même) le trouve trop trop beau, tandis que le Bourdon le considère comme atrocement monochrome (pour une meilleure compréhension des goûts du Bourdon en matière de peignoir se reporter à l’objet du délit).

Ces révélations en matière de tenue d’intérieur étant faites, la Coccinelle te livre sa fiche de lecture consacrée à un best seller de la littérature enfantine : Harry Potter, tome 1, A l’école des sorciers (si tu l’ignores c’est JK Rowling qui l’a écrit et ce sont les éditions Galimard Jeunesse qui le publient à leur plus grand avantage en France).
Pour ton info, la Coccinelle a reçu ce livre dimanche 23 mai à 14h32 et l’a terminé mercredi 26 mai à 16h48 (euh entre temps elle est quand même allée à l’école !).

Tout d’abord, un bref résumé from la Coccinelle à longs cils :

Harry Potter raconte l’histoire d’un enfant qui a été élevé, dans une armoire, par sa tante Pétunia et son oncle Vernon. Bon, ils sont pas vraiment sympa. Arrive, un genre de garde chasse, Agrid, qui vient d’un coin nommé Poudlard et qui trouve qu’Harry est un sorcier, comme ses parents qui sont morts (au passage).
Du coup, Agrid achète à Harry tout ce qu’il faut pour devenir sorcier, du genre un chaudron, une baguette magique, une robe et lui donne un peu d’argent (ce qui est vraiment bien parce que les enfants aimeraient souvent pouvoir s’acheter des bonbons à la boulangerie, mais i’z’ont pas d’argent (Dis donc la Coccinelle, t’essaierai pas de me faire passer un message des fois, non ?)). A ce moment là, Harry part en train à l’école des sorciers et rencontre pendant le voyage Ron, un garçon roux avec des tâches de rousseur et Hermione, une fille pas très marrante qui veut toujours réviser ses leçons (oui, ça c’est vraiment très bizarre (Note de la Grenouille : ce passage est totalement invraisemblable !)).
Bon après, le livre raconte toutes les aventures d’Harry et ses amis à l’école des sorciers et franchement cette école elle a l’air trop super (surtout qu’en plus on n’y apprend pas les tables de multiplication !).

Venons en maintenant aux critères de jugement :

En 1, Critère Est-ce que le Bourdon pourrait aimer (ou l’histoire est trop chiante ?) :
Oui, le Bourdon pourrait aimer quelques moments par contre ce qu’il y a de sûr c’est que la Genouille à grosse bouche aurait adoré le moment où Hermione serre Harry dans ses bras (la Grenouille tient à préciser que ce propos de la Coccinelle à longs cils est une pure allégation qu’absolument rien ne vient corroborer).

En 2, Quotient Docteur Jivago : C’est un livre où y’a beaucoup d’amour par exemple de la maman d’Harry qui se sacrifie pour lui et où y’a aussi de l’amitié, ce qui est pas mal non plus.
En plus, au bout d’un moment on peut vraiment ressentir les émotions et quand ça fait peur, et ben on a peur (Note de la Grenouille : Cette enfant est tout bonnement un génie de la littérature).

En 3, Paramètre Tout l’monde s’éclate (à la queue leu leu) : Harry Potter n’est pas un livre trop rigolo, sauf à un moment quand Hermione dit à Ron d’arrêter les choco-grenouille (bonbons appréciés des sorciers).

Devant cette éblouissante conclusion, la Grenouille te laisse et s’en va passer commande chez son libraire préféré du tome 2 d’Harry Pot d’fleur et la braguette magique !

1 commentaire:

  1. Raf's sister1 juin 2010 à 10:19

    Notre Club s'enorgueillit d'accueillir un nouveau membre: bienvenue à la claivoyance et à la sensibilité! Grégoire va certainement beaucoup apprécier le commentaire...

    RépondreSupprimer

Pour laisser un commentaire :
1) Ecrire son texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir son nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait et pour visualiser la réponse de la Grenouille, il suffit de revenir sur le site.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs