jeudi 25 mars 2010

MADEMOISELLE !

Hier la Grenouille a fait un tour fissa chez Monop’ parce qu’elle voulait trouver quelque chose de chouette pour sa Môman dont c’est bientôt l’anniv (Note pour toi Maman : on est bien d’accord que cette année, on ne te fait pas de cadeau :-). C’est clair !).

Perdant inconsidérément son temps, la Grenouille s’attardait dans le rayon spécial filles (le maquillage donc) et en particulier sur le présentoir du vernis à ongles.

Bon, elle peut l’avouer la Grenouille n’est pas précisément une dingue de maquillage en tous genres, mais comme elle a arrêté de se ronger les ongles (la Grenouille est désormais une grande fille, elle n’a plus besoin de se rogner jusqu’à l’os pour se sentir bien. Exaspérer le Bourdon suffit à sa détente), elle se dit que peut être il faudrait passer au stade supérieur.

En même temps, la Grenouille s’interroge à mort sur la pertinence d’avoir les ongles vernis quand on sort la poubelle, fait la vaisselle et bricole… sans gants, donc avec des mains utiles pour râper du fromage ou poncer des meubles (ben oui à mains nues).

La Grenouille était donc plongée dans un abîme de perplexité et se trouvait à deux doigts (voire même dix) de reporter cette bête acquisition, quand elle s’est trouvée sur le chemin d’un vendeur.
J’ai bien dit un vendeur hein, pas une. Tu sais, ces types qui mettent les trucs dans les rayons en les sortant de palettes très lourdes et malcommodes.
On peut dire que, sans le vouloir, la Grenouille gênait cet homme.
Alors qu’elle lui tournait le dos, ce charmant bipède (oui même de dos, la Grenouille sent ses choses là) s’est exclamé : « Euh, excusez moi Madame, je voudrais passer s’il vous plaît ».

La Grenouille se retournant, ce penseur des temps modernes a déclaré : « Ah pardon : Mademoiselle ».

Pardon MADEMOISELLE !!! Tu te rends compte ?
Elle te l’avait bien dit la Grenouille que cet homme était charmant et délicat.

Alors là bien sûr, la Grenouille en a acheté trois pots de vernis à ongles.
Ben oui, elle compte aussi se vernir les orteils !

C’est de son âge après tout.

2 commentaires:

  1. Raf's sister27 mars 2010 à 09:44

    J'imagine volontiers la vidéo "un coeur en origami"...et ses graciles doigts qui s'agitent, plient et démontrent; à leur extrêmité, des ongles parfaitement manucurés ondulent. Du brillant, du rouge, du flamboiement embraseraient un vulgaire papier à fleurs...De la poésie zut, du rêve, du transcendental! Grenouille, libère-toi des chaînes (de voiture), des adjuvants du béton, des gastros et des sabots et ouvre-toi, que diantre, à la beauté, à la finesse, à la perfection! Sois enfin femme! Réveille ta sensualité!

    RépondreSupprimer
  2. Raf's sister,
    Je me rends devant tant de grâce et de poésie et je promets de faire un effort côté sensualité.
    Tiens d'ailleurs, je commence tout de suite et je range mon pyjama en pilou (glamouritude quand tu nous tiens) !

    RépondreSupprimer

Pour laisser un commentaire :
1) Ecrire son texte dans le formulaire de saisie ci-dessous
2) En dessous de Choisir une identité, cocher Nom/URL
3) Saisir son nom (ou pseudo) après l'intitulé Nom
4) Cliquer sur Publier commentaire

Voilà : c'est fait et pour visualiser la réponse de la Grenouille, il suffit de revenir sur le site.

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails Paperblog : Les meilleurs actualités issues des blogs